Coordonnées et Horaires

Mairie
pl Eglise
69510 RONTALON

Horaires d'ouverture de la mairie :
Mardi : 14h00 à 17h00
Jeudi : 14h00 à 17h00
Samedi : 9h00 à 11h00

Contact :
tél : 04 78 48 92 64
fax : 04 78 81 71 00

Mail :
mairie.rontalon@cc-paysmornantais.fr

 
Patrimoine >

Les Croix

La Croix de la Place

 

 

 

Sur la place du village

Pierre grenue ; fer forgé.

H= 5,80 m

Base de plan carré, en  pierres de taille assemblées.

Soubassement cubique monolithique.

Table quadrangulaire à cavet droit.

 

Fût légèrement tronconique, sur embase carrée à moulures prismatiques. Ce dernier ayant été cassé, a été remplacé au XIXè siècle par une croix en fer forgé; assemblage de deux fers reliés par arabesques, et terminés par des fleurons. Deux petites consoles à la base.

 

 

La Croix des Chareilles ou Croix des Gonettes

 

 

En Bordure d'une rue du bourg, sur un talus, à proximité d'un puits public.

Pierre grenue; fer profilé et fer forgé.

H= 3,60m

Le soubassement, taillé en cavet, et la table, quadrangulaire, sont monolithiques.Fût de section carrée, légèrement pyramidal, sur embase cubique.

Croix constituée de l'assemblage de deux fers profilés reliés par des velutes et terminés par des piqu

 

La Croix de Fondelys (1884)

 

 

Croix de mission érigée sur un talus, en bordure de route

 

Pierre grenue; fer profilé; fonte; cuivre.

 

H= 2,80m

 

Soubassement cubique en maçonnerie. Haute table quadrangulaire, fortement chanfreinée.

 

Croix : assemblage de deux fers reliés par une frise d'entrelacs à velutes; palmettes en cuivre

 

Inscription sur le soubassement :

SOUVENIR DES MISSIONS 1884

 

La Croix de Cornevent (1921)

 

 

Croix  de mission et de carrefour adossée contre un petit mur de clôture.

Pierre calcaire blanche.

H= 3,50 m

Large emmanchement de deux degrés. Soubassement monolithique. Tble quadrangulaire chanfreinée. Fût cyclindrique sur embase carrée; chapiteau chanfreiné. Croisillon de section carrée, terminé en pointes de diamant. Décor : les coeurs de Jésus et Marie scultés en moyen-relief, et réunis dans un cercle au centre du croisillon.

Inscription gravée : SOUVENIR DE MISSION 1921.

 

La Croix du Rantonnet XVIII (?) et XX siècle

 

 

En bordure de chemin.

Pierre grenue; fer profilé et forgé

H = 2,15m (sans la murette)

Elle prend son asise sur l'extrémité d'un muret en maçonnerie, calé par une pierre bouleroue.

Table quadrangulaire, taillée en cavet. Moignon de fût de section carrée, sur embase cubique, cerclé dans la partie supérieure.

Croix métallique : assemblage de fers terminés par des piques. Décor : une étoile dans un cercle, et gloire rayonnante. Deux consoles à volutes renforcent la base.

Récupérée sur une tombe du cimetière, elle a été posée en 1991 en remplacement du croisillon primitif renversé par un engin de chantier.

 

La Croix du Roman 1628 - XIX siècle

 

 

Juchée sur la dalle de couverture du puits du hameau.

Pierre grenue; fer forgé.

H = 2,85 m (non compris le puits)

Table quadrangulaire chanfreinée. Fût légèrement tronconique sur embase carrée avec astragale.

Croix très simple, directement fichée dans le fût : deux fers plats, tréflés aux extrémités.

Datée 1628 sur l'embase du fût.

 

 

La Croix Rochette début XX Siècle

 

 

Croix de carrefour, adossée contre le pan de mur d'une petite habitation.

Pierre grenue; fonte.

H = 2,15m

Soubassement en pierres équarries maçonnées. Table massive chanfreinée.

La croix de section ronde, sur laquelle s'enroulent des sarments de vigne, s'apparente aux croix de cimetière du début du siècle.

Christ rapporté en métal.

Elle doit son nom à sa donatrice, qui l'a offerte en remplacement d'une croix de pierre détruite.

 

La Croix de la Chapelle St Roche (XIX - XX Siècle)

 

 

 

Croix monumentale, érigée devant la façade de la Chapelle

Béton; fer profilé; fer forgé et fonte

H = 4,10m

 Large emmanchement de deux degrés. Piédestral cubique avec base et entablement moulurés.

Croix : assemblage de deux fers terminés par des palmettes. Décor : gloire rayonnate carrée avec couronne d'épines. Motif ornement : médaillons

Marque de fondeur : LAVOUTE A ST CHAMOND

 

La Croix du Cimetière (1864)

 

 

A peu près au centre du cimetière

Pierre calcaire

H = 3,70 m

Dalle de plan carré, posée en losange par rapport à l'axe de la croix. Important piédestal, avec base et entablement moulurés. Grande croix monolithique, de section carrées, sur socle à pans coupés

Inscription gravée sur le piédestal :

LA CROIX/EST/NOTRE SALUT/1864

 

La Croix de Bezin (1837)

 

 

En bordure de chemin, sur un pan de murette, dans le bas d'un talus.

Pierre grenue

H = 1,70 m

La table, quadrangulaire, est à peine encastrée dans la maçonnerie de la murette.

Croix de section ronde, posée sur un dé. Le croisillon a été cassé et réparé.

Inscription :

- sur le dé : 1837

- sur la table : H. GRAND

 

La Croix du Pinay ( XX Siècle ?)

 

 

 

Au centre du hameau, à proximité d'un puits.

Moellons maçonnés; fer forgé.

H = 3m

Important soubassement cubique en maçonnerie de moellons.

Croix : deux fers assemblés. Décor : piques aux extrémités; composition tylisée de trois épis de blé et un pampre, dans le bras supérieur de la croix. Consoles à volutes à la base.

 

La Croix du Souzy (1888)

 

 

Croix monumentale, en bordure de chemin, un peu à l'écart du hameau, encadrée de deux beaux tilleuls.

Pierre calcaire

H = 4,20 m

Base quadrangulaire. Soubassement cubique monolique. Table taillée en cavet. Colonne à base moulurée et chapiteau sculté de feuilles d'acanthe. Croisillon de section ronde orné d'un Christ taillé dans la masse, et d'un titulus.

Inscriptions scultées en relief :

- sur la base de la colonne : CROIX/DU SOUZY

- sur le soubassement : SOUVENIR/ANNE CLAUDINE GRAND/JEANNE ETIENNE GRAND/1888

 

 

La Croix de tiremanteau (XVI et XIX Siècle ?)

 

 

Croix de hemeau, en bordure de chemin, appuyée contre le mur de clôture d'une habitation ancienne ( porte à linteau en accolade ornée d'un écu gravé du monogramme du Christ)

Pierre grenue

H = 2,70 m

Large emmarchement d'un degré. Soubassement cubique monolithique. Table quadrangulaire chanfreinée.

Fût tronconique, dont la base est cernée d'un astragale et soulignée de moulures prismatiques; il est cerclé au premier tiers et dans la partie supérieure.

Petite croix de section carrée.

L'ensemble a été réparé à plusieurs reprises.

 

La Croix du Trêve (XIX - XX Siècle)

 

 

Croix de carrefour fixée sur le haut d'un mur maçonné.

Fer profilé et fonte peinte en blanc.

H = 1,35m

Deux fers profilés assemblés, ornés de frises de croisettes inscrites dans des médaillons circulaires, et de mandorles cernant des figures d'anges orants.

Cette croix assez élégante et originale ne manque d'évoquer les canivets ornant les images pieuses à la même époque.

 

La Croix du Niguet (XIX - XX Siècle)

 

 

Croix de hameau dans un talus en bordure de chemin.

Pierres maçonnées et donte

H = 2,90 m

Haut soubassement formant stèle

Croix peinte en blanc: deux fers reliés par une frise de quadrilobes inscrits dans des croisillons. Décor : palmettes, coeur cerné de la couronne d'épnes, gloire rayonnante.

Cette croix, récupérée sur une tombe du cimetière par les soins de la municipalité, a remplacé en 1994 la croix primitive disparue depuis de nombreuses années.

 

La Croix de Montchard (XVIII et XIX Siècle)

 

 

Croix de carrefour, à la croisé de chemins de terre.

Pierre grenue; fer forgé

H = 2,05 m

Elle prend son assise sur l'extrémité d'un muret en maçonnerie. Table quadrangualire chanfreinée. Moignon de fût, à pans coupés, sur embase carrée et cerclé à mi-hauteur.

Croix à deux fers palts terminés par des motifs à volutes.

 

La Croix du Surgeon (XVII / XVIII Siècle)

 

 

A l'entrée du hameau, en brdure de chemin, encastrée dans une murette de clôture.

Pierre grenue.

H = 3,30m.

Soubassement cubique en grosses pierres maçonnées. Table quadrangulaire chanfreinée. Fût octogonal, légèrement pyramidal. Petit coisillon de section ronde sur embase quadrangulaire.

 

La Croix de la Ferrandière (XIX Siècle)

 

 

En bordure de chemin, devant un petit mur de clôture tapissé de lierre.

Pierre grenue; fer profilé et fer forgé.

H = 2,55m

Le soubassement et la table, en pierre de taille, constituent un bloc parallépipédique.

Croix : deux fers assemblés reliés par des jeux de volutes: fleurons en volutes. Consoles en volutes à la base.

 

La Croix du Rely ou Croix Thévenon (1882)

 

 

En bordure de chemin, adossée contre un petit mur de clôture derrière lequel pousse une glycine dont  les rameaux viennent autour du croisillon.

Pierre grenue

H= 2,95 m

Soubassement rcouvert d'une pierre de parement. Table quadrangulaire. Croix de section ronde, posée sur un dé, et cernée à la base d'un astragale.

Inscription gravée sur le chant de la table : J.D. (Jean Dussud) 1882 F.C.G.(Françoise Champin)

 

La Croix de la Maladière (1692 - 1945)

 

 

Erigée sur une émergence rocheuse, en bordure de chemin.

Pierre grénue et fer forgé.

H = 2,45 m (sans la base).

Base pyramidale irrégulière en maçonnerie de granit se raccordant au rocher. Haut soubassement en forme de piédestral, monolithique. Table quadrangulaire chanfreinée. Fût cylindrique sur embase cubique avec astragale. Cassé au premier tiers, il a été réparé avec deux agrafes métalliques.

Croix très simple fichée directement dans le fût : deux fers palts terminés en pointe.

Inscriptions gravées :

- sur l'embase : 1692 M A (?)

- dans un cartouche sur le soubassement : 1692/1945/BS (famille Brossard - Salignat).

 

La Croix des Garennes ou Croix Furnion (1898)

 

 

En bordure de chemin, sur pan de muret, à l'ombre d'un grand marronnier.

Fer rpofilé; fer forgé; fonte; aluminium (Christ rapporté).

H = 1,35 m (non compris le muret).

Le large soubassement et la table en maçonnerie font partie intégrante du muret qu'ils surélèvent en dessinant des redents.

La croix, formés de deux fers assemblés, est ornée d'une frise de volutes sur le fûts, de losanges sur le croisillon, et de palmettes.

Le christ a été récupéré sur une tombe du cimetière.

La croix est datée 1898 sur l'enduit de la table.

 

La Croix de la Brosse ou Croix Sainte-Yvette (XIX Siècle)

 

 

Au carrefour d'une route et d'un chemin ancien, dressée sur un muret en pierre maçonnées.

Pierre grenue; fer profilé et fer forgé.

H = 2,75 m

Table quadrangualire bordée d'une moulure plate.

Croix : assemblage de deux et trois fers. Décor : triangles formant une étoile à quatre branches autour du ecntre du croisillon; piques à volutes. Deux consoles à volutes à la base.

Elle remplace une croix déjà mentionnée au XVII Siècle.

 

La Croix des Oranges ou des Yranges (1840?)

 

 

En bordure de chemin, encastrée dans la murette de clôture d'une ancienne ferme restaurée.

Pierre grenue; fer profilés, fer forgé et fonte.

H = 2,50 m

Soubassement en pierres équarries. Table quadrangulaire chanfreinée.

Croix : assemblage de fers profilés reliés par des motifs feuillagés stylisés. Décor de palmettes; médaillon central orné d'une tête; fleuron; pomme de pin. Deux consoles à volutes à la base.

Inscription gravée sur le chant de la table :

C.A. 1840 (?) M.V.

 

La Croix de la Perrière (1949)

 

 

En bordure de chemin, à la sortie du hmeau sur un muret en maçonnerie.

Granit bleu

H = 1,30m (sans le muret)

Large soubassement. Socle cubique. Croix de section quadrangualire posée sur un dé.

Inscriptions gravées :

- sur la croix :  O.CRUX AVE

- sur le socle : 8 DECEMBRE 1949 C.E.D. (Clémence Etiennette Dussud).

 

La Croix des Ravières (1945)

 

 

Croix monumentale érigée dans un pré dominant le village comme un signal.

Moellons maçonnés; fer profilé en U et tôle.

H = 8 m

Importante massif quadrangulaire formant soubassement.

Grande croix formée de deux barres de fer boulonnées. Un disque en tôle cerné le centre du croisillon. Quatre consoles renforcent la base.

Inscriptions gravée sur une plaque métallique scellée sur le soubassement :

LA PAROISSE ET LES RAPATRIES RECONNAISSANTS 1945.

En outre plusieurs initiales sont gravées en graffitti à la base de la hampe.

Offerte en ex-voto par les prisionniers de guerre en Allemagne à leur retour de captivité, la croix aurait été posée en 1946.

 

La Croix du Puits de Tiremanteau (1ère moitié du XIX Siècle?)

 

 

Au sommet du puits de hameau, qui est construit sur une murette de clôture, en bordure de route.

Petite croix en fer forgé : deux fers plats terminés par des piques ajourées.